Conseil fédéral du lundi 20 juin

 CF 20/06/2016

 

Le conseil fédéral s’est réuni le lundi 20 juin à 19 heures 30 au siège de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône autour de Jean-David CIOT, Premier secrétaire fédéral, et Frédéric VIGOUROUX, Président du Conseil fédéral.

 

Le débat s’est articulé autour de l’actualité politique nationale et locale dans le respect de l’expression des différentes motions.

 

A l’issue des discussions, les 138 membres du Conseil fédéral ont été appelés à se prononcer sur 3 résolutions soumises au vote :

 

–          Une résolution sur l’organisation des primaires citoyennes – unanimité (2 abstentions)

–          Une résolution sur l’unité des socialistes – unanimité (11 abstentions)

–          Une résolution sur le groupe socialiste métropolitain et la création d’un comité stratégique de mise en place de la métropole – unanimité (12 abstentions)

 

20160620 Résolution sur l’organisation des primaires citoyennes

 

 

20160620 résolution sur le groupe socialiste métropolitain et la création d’un comité stratégique de mise e…

 

 

20160620 Résolution sur l’unité des socialistes

Débat “Les nouveaux défis de la macroéconomie mondiale”

Jean-David Ciot, Premier secrétaire fédéral, a le plaisir de vous convier à un Débat sur le thème “Les nouveaux défis de la macroéconomie mondiale” en présence d’André CARTAPANIS, le samedi 23 avril à 11 heures à la Salle des fêtes Roger BaudunEGC.Aix.Invitation

Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône bouleversé par les attentats meurtriers de Bruxelles.

Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône bouleversé par les attentats meurtriers de Bruxelles.

 

« Je suis profondément horrifié par les attentats meurtriers que vient de subir le Peuple Belge.

Mes premières pensées vont aux blessés et aux familles des victimes. Nul mot ne pourra estomper leur douleur et, je souhaite leur apporter tout mon soutien et leur exprimer mes condoléances dans cette épreuve dramatique.

En visant des innocents, le terrorisme s’attaque à une ville symbole de la construction d’une citoyenneté européenne, ouverte, libre et solidaire.  L’Europe toute entière, ses valeurs de liberté et de tolérance, sont à nouveau visées.

Dans cette tragédie, nous devons refuser la stratégie de terreur des barbares. Je salue la mobilisation des autorités belges et françaises qui travaillent avec acharnement pour traquer les responsables de ces actes et protéger les populations civiles.

Face à l’expression la plus ignoble de l’obscurantisme et de la barbarie, je sais le peuple français solidaire de leurs amis belges pour faire bloc et démontrer une unité européenne, attachée aux valeurs de la démocratie.».

Communiqué du Conseil Fédéral réuni le 17 mars 2016 à 19h00 à Vitrolles

Après le 1er tour des élections régionales de décembre, en totale responsabilité, le Parti Socialiste avait clairement fait barrage au Front National en PACA en se retirant du scrutin et en appelant à voter pour le candidat des républicains, Christian Estrosi.

Le Président de Région s’était alors engagé à créer une instance consultative pour permettre l’expression de ceux qui, à gauche, lui avaient permis de battre l’extrême droite en se privant d’une représentation au sein de la collectivité. Cette volonté d’ouverture s’est concrétisée par une proposition de composition très diluée d’une Conférence Régionale Consultative où la gauche serait peu audible et où l’extrême droite serait également représentée.

De plus, le Parti Socialiste des Bouches-du-Rhône avait souhaité élever le débat sur la Métropole Aix-Marseille Provence, dans l’intérêt général de nos concitoyens, en acceptant la proposition du Président de la Métropole de participer à la construction de la nouvelle institution.

Mais lors du Conseil de Métropole d’hier, la droite du département des Bouches du Rhône a démontré clairement son sectarisme et son refus de toute discussion constructive avec la gauche. Elle a ouvertement refusé de co-construire une métropole de projets et d’idées pour privilégier de petits arrangements politiciens entre présidents de conseils de territoire.

Réuni à Vitrolles le 17 mars 2016, le Conseil fédéral du Parti Socialiste a considéré à une large majorité que ce repli sectaire et hostile, bien éloigné de l’esprit de rassemblement démocratique de décembre, ne permet pas aujourd’hui aux socialistes de participer à la Conférence Régionale Consultative.

 En prenant la décision courageuse de retirer sa liste lors des élections régionales, le Parti Socialiste avait alors clairement fait le choix de construire une opposition en dehors de l’institution régionale. Le démonstration faite hier de l’absence d’ouverture de la droite renforce cette conviction que c’est par un travail de fond aux côtés des citoyens de notre région que se dessinera une alternative politique crédible.

Au sein de la Métropole, le Parti Socialiste exercera une opposition vigilante pour défendre l’intérêt général des populations, l’équilibre des territoires et la réalisation des grands projets stratégiques de développement, contre toutes les petites négociations territoriales, les arrangements départementaux, et les transactions personnelles qui risquent de conduire cette nouvelle institution dans l’impasse.

CF 17 mars 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE Métropole Aix Marseille : Communiqué du Bureau Fédéral réuni le 16 mars 2016

​Le service de Presse

                               A l’attention des rédactions

Marseille, le mercredi 16 mars 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE

Objet : Communiqué du Bureau Fédéral réuni le 16 mars 2016 à 19h00

Métropole Aix Marseille

 

La création de la métropole Aix-Marseille Provence a fait l’objet, au sein du Parti Socialiste, de nombreux débats contradictoires, à l’image de la pluralité des identités de nos territoires et de la complexité des enjeux qui les concernent.

Néanmoins, au-delà des discussions qui ont pu se nouer sur la forme de l’outil institutionnel, les socialistes ont toujours jugé indispensable la construction d’un projet métropolitain ambitieux, capable d’assurer les équilibres et la prospérité des territoires.

Alors que la métropole va dès demain exister concrètement et décider de ses politiques publiques, les socialistes réaffirment leur engagement pour la réussite de la métropole, car il en va de l’avenir de près de deux millions de nos concitoyens.

Cette réussite nous oblige à dépasser les débats politiciens, populistes et stériles qui mettent en scène les égos personnels au détriment de la défense de l’intérêt général des populations.

Dans la continuité de l’esprit de coopération entre les différents territoires que la gauche a toujours défendu, notamment au sein des 6 établissements intercommunaux dans lesquels elle siégeait, nous souhaitons, en toute responsabilité, contribuer à impulser les grandes orientations stratégiques que la métropole doit prendre en matière d’aménagement durable et soutenable, de développement économique, de transports, de logement et de solidarité collective.

C’est pourquoi le Bureau Fédéral du Parti Socialiste, réuni le mercredi 16 mars 2016, a acté les décisions suivantes :

  • La création d’un seul groupe, ouvert, rassemblant l’ensemble des élus métropolitains socialistes, républicains et apparentés, de Marseille et des autres communes membres.
  • Ce groupe, soucieux de ne pas crisper le débat autour d’enjeux stériles de pouvoir, ne présentera pas de candidat à la présidence de la Métropole.
  • Ce groupe souhaite participer, en responsabilité et de manière constructive, à l’exécutif de la Métropole. Chacun de ses élus s’engagera sur des sujets de fond pour porter une vision d’avenir du développement métropolitain.

Soirée Montgrand : le Revenu minimum d’existence

20160316 Mathelier(1)

Rendez-vous le mercredi 16 mars à 19h30 à la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône pour une Soirée Montgrand “Le Revenu Minimum d’existence” avec Guillaume MATHELIER et animé par Jennifer MICHELANGELI

 

 

Le RME : une réelle ambition de gauche… la suite logique des grands progrès sociaux qu’ont constitués l’instauration du RMI et de la CMU. Une alternative à une vie exclusivement fondée sur la “valeur travail” et à son corollaire de lutte des classes. Stéphane PAILHOUS

 

Participez en vous inscrivant sur Facebook : https://www.facebook.com/events/554692208024512/

Cahiers de la Présidentielle : participez !

logo_cahiersEn vue du rendez-vous démocratique de 2017 et pour que l’action de la gauche transforme le pays dans la durée, la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône se mobilise pour proposer aux Français de grandes orientations pour la France de demain.

Du 29 février au 31 mars, les militants sont invités à déposer leurs contributions sur le thème “Apprendre pour s’émanciper”.

Les contributions sont à envoyer à Annie LEVY-MOZZICONACCI, secrétaire fédérale à l’Éducation et l’Enseignement supérieur par mail à annie.levy@ap-hm.fr


Retrouvez les contributions déjà publiées sur le site : http://cahiersdelapresidentielle.parti-socialiste.fr/