Que le gouvernement s’intéresse à Marseille plutôt qu’au plan de carrière de ses ministres

Le service presse

Marseille, le 17 janvier 2018

La prise de température par voie d’annonce dans la presse est une méthode vieille comme le monde, et l’article de la Provence du 17 janvier 2018 sur l’éventuelle candidature de Christophe Castaner à la mairie de Marseille ne leurre personne.
L’intérêt tout nouveau de Marseille pour celui qui n’y a jamais habité, n’y habite pas, siège dans les Alpes-de Haute-Provence et travaille à Paris étonne.
D’autant plus, quand on se rappelle du peu d’implication sur Marseille et les Bouches-du-Rhône de l’ancien candidat à la région il y a à peine deux ans et la perte du Conseil régional pourtant socialiste depuis 1998.
La Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône demande au gouvernement LREM de s’intéresser à Marseille comme une terre de projets et d’actions, pas seulement comme une terre d’ambitions électorales.
Le gouvernement doit enfin donner à la métropole les moyens de réussir et de faire les investissements stratégiques en matière de transports, d’économie et d’emploi dont les habitants ont besoin.

 

Consultez les parutions presse :

http://www.go-met.com/news/federation-ps-demande-au-gouvernement-les-moyens-faire-reussir-metropole/

Conseil fédéral du lundi 20 juin

 CF 20/06/2016

 

Le conseil fédéral s’est réuni le lundi 20 juin à 19 heures 30 au siège de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône autour de Jean-David CIOT, Premier secrétaire fédéral, et Frédéric VIGOUROUX, Président du Conseil fédéral.

 

Le débat s’est articulé autour de l’actualité politique nationale et locale dans le respect de l’expression des différentes motions.

 

A l’issue des discussions, les 138 membres du Conseil fédéral ont été appelés à se prononcer sur 3 résolutions soumises au vote :

 

–          Une résolution sur l’organisation des primaires citoyennes – unanimité (2 abstentions)

–          Une résolution sur l’unité des socialistes – unanimité (11 abstentions)

–          Une résolution sur le groupe socialiste métropolitain et la création d’un comité stratégique de mise en place de la métropole – unanimité (12 abstentions)

 

20160620 Résolution sur l’organisation des primaires citoyennes

 

 

20160620 résolution sur le groupe socialiste métropolitain et la création d’un comité stratégique de mise e…

 

 

20160620 Résolution sur l’unité des socialistes

Soirée Montgrand : le Revenu minimum d’existence

20160316 Mathelier(1)

Rendez-vous le mercredi 16 mars à 19h30 à la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône pour une Soirée Montgrand “Le Revenu Minimum d’existence” avec Guillaume MATHELIER et animé par Jennifer MICHELANGELI

 

 

Le RME : une réelle ambition de gauche… la suite logique des grands progrès sociaux qu’ont constitués l’instauration du RMI et de la CMU. Une alternative à une vie exclusivement fondée sur la “valeur travail” et à son corollaire de lutte des classes. Stéphane PAILHOUS

 

Participez en vous inscrivant sur Facebook : https://www.facebook.com/events/554692208024512/

Séminaire annuel fédéral des secrétaires et trésoriers de section : le cœur battant de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône

Samedi 27 février, les secrétaires et trésoriers de section ont chaleureusement été accueillis par Serge ANDREONI, Maire de Berre l’Etang, Mario MARTINET et Florian BRUNEL, Secrétaires de section de Berre-l’Etang. Répondant à l’invitation de Jean-David CIOT, Premier secrétaire fédéral, ils ont participé nombreux à l’édition annuelle de ce séminaire fédéral.

1Cette année Sylvie GUILLAUME, eurodéputée et Rachid TEMAL, secrétaire national à la coordination et à l’organisation étaient à l’honneur pour rencontrer les militants des Bouches-du-Rhône. Ce fût l’occasion pour eux d’exposer les enjeux auxquels sont actuellement confrontés d’une part les eurodéputés socialistes dans un contexte de crise migratoire et de montée des extrémismes, et d’autre part le Parti socialiste à une année de l’élection présidentielle. Tous deux ont par ailleurs salué le travail de la fédération et cette belle mobilisation.

Lors de cette matinée de travail, Frédéric VIGOUROUX, Président du Conseil Fédéral, a en dévoilé le planning de travail de l’année 2016 et ses objectifs, en vue de la préparation des prochaines échéances électorales. Les socialistes des Bouches-du-Rhône sont invités à prendre part à deux grands processus : d’une part les Etats généraux des circonscriptions, et d’autre part les cahiers de la présidentielle. L’objectif de ces évènements est d’impulser une dynamique fondée sur la production d’une réflexion politique pouvant servir à nos prochains candidats des législatives et de la présidentielle de 2017.

processus cahiers

Jean-David CIOT, le premier secrétaire fédéral, a souhaité insuffler une nouvelle philosophie : celui d’une communauté des socialistes. En effet, il temps que les militants se réapproprient l’outil politique de la fédération, notamment par la construction d’une communication collective.

Ainsi, les secrétaires fédéraux du pôle communication ont présenté aux secrétaires de section la nouvelle plateforme internet de la fédération, avec ces nouvelles fonctionnalités, alimentées directement par les sections. Cela permettra d’augmenter la visibilité du travail de terrain des camarades dans les différentes sections et de la partager à l’échelle fédérale.

Pendant ce temps, le Trésorier fédéral, les présidents du Bureau Fédéral des Adhésion et de la Commission fédérale du Contrôle financier, se sont retrouvés avec les trésoriers pour affiner les pratiques administratives de la fédération.

Cette laborieuse matinée s’est achevée autour de son traditionnel et convivial banquet républicain mais avec l’improvisation d’un échange serein et très intéressant entre les militants et les invités. Rachid TEMAL, Secrétaire national à la coordination et à l’organisation a salué les forces vives de la fédération et annonçait qu’il reproduira cette initiative dans sa fédération du Val d’Oise.

Soirée Montgrand : L’an prochain à Jérusalem ?

Fourquet(1)

Rendez-vous le mercredi 2 mars à 18h15 à l’Institut d’études politiques d’Aix pour la Soirée Montgrand “L’an prochain à Jérusalem? Les juifs de France face à l’antisémitisme” avec Jérôme FOURQUET et animé par Cyril DI MEO.

Le peuple de gauche fait barrage à l’extrémisme

JeanDavidCiot2ndTourregionales

Ce soir, je salue la mobilisation très forte des électeurs républicains de Provence Alpes Côte d’Azur, et, en premier lieu, celle des électeurs de la gauche qui se sont rendus massivement aux urnes pour faire barrage à l’extrême droite.

Après avoir porté pendant 17 ans, autour de Michel Vauzelle, des politiques d’ouverture, de liberté, et de progrès au sein du Conseil régional, la gauche a, dimanche dernier, en toute responsabilité, décidé de se sacrifier en se retirant. Cette décision prise au nom de l’intérêt général a permis à Christian Estrosi de réunir une majorité de suffrages sur son nom.

Nos concitoyens ne se sont en effet pas trompés : ils savent que, malgré les divergences existantes entre la gauche et la droite, cette dernière fait partie du camp de la République. Les positions inacceptables de la candidate extrémiste contre les droits les plus fondamentaux des individus, notamment ceux des femmes, ont été clairement désavouées par les habitants de notre région.

Si la gauche ne siègera plus au sein de l’hémicycle régional, elle continuera à faire entendre sa voix pour défendre les valeurs et les principes qu’elle a toujours défendus au service de la prospérité de notre région, de notre jeunesse et de la qualité de vie de nos concitoyens. Un travail de reconstruction d’une parole progressiste en Provence-Alpes-Côte d’Azur doit désormais s’engager pour préparer l’avenir, et le Parti Socialiste y prendra toute sa part.

Jean-David CIOT, Premier secrétaire fédéral

“Non au Front national”

Cher(e) Camarade,
Nous vous prions de trouver ci-joint le Communiqué du Bureau Fédéral, réuni Lundi 7 décembre, qui prend une position commune de l’ensemble des membres présents, toutes motions confondues.


Nous vous proposons aussi le travail d’argumentation effectué par les sections de la Communauté du Pays d’Aix-en-Provence et du Canton de Gardanne sous l’animation de Patrick NEDELEC, Secrétaire Fédéral à la Communication délégué à la Ripostes et aux Argumentaires, et de Christian ARNAUD Secrétaire de section de Simiane-Mimet, à toutes fins utiles.
Vous remerciant pour votre engagement,

 

Amitiés socialistes

 

 

Communiqué du bureau fédéral du 07 décembre 2015 by Federationps13

Non Au Front National by Federationps13

Régionales : Etre responsable et préparer l’avenir.

JDC2

Depuis 15 ans, dans notre région, la majorité de gauche a porté des politiques d’ouverture, de liberté, et de progrès autour de Michel VAUZELLE. Elle a toujours démontré que c’est en rassemblant les citoyens et en s’appuyant sur les solidarités du territoire que l’on pouvait construire un avenir, notamment pour les plus jeunes.

Tout au long de cette campagne, la liste conduite par Christophe CASTANER a défendu ce bilan et ces valeurs, refusant d’abdiquer devant le populisme ambiant. Aujourd’hui, la responsabilité du Parti Socialiste est de tout faire pour que ceux qui nourrissent la peur par la haine, qui excluent et stigmatisent des catégories entières de concitoyens du fait de leurs idées, ne franchissent jamais les portes du pouvoir régional.

En effet, le résultat enregistré ce soir par le Front National en Provence Alpes Côte d’Azur est extrêmement préoccupant pour tous ceux qui restent profondément attachés aux valeurs de la démocratie. L’extrême droite n’a, en effet, pas changé. Elle érige pour seule politique la propagation de la haine et de la division entre les Français.

Les candidats socialistes auraient eu une très forte légitimité à poursuivre le combat jusqu’au bout. Mais, suite à la réunion du Bureau National du Parti Socialiste et à l’annonce faite par le Premier Secrétaire National, je salue la décision prise par Christophe CASTANER, la seule qui s’imposait, celle du retrait face au danger extrémiste.

J’appelle également l’ensemble des électeurs républicains à faire massivement barrage à l’extrême droite, pour refuser que cette région se replie sur elle même et sombre dans la peur de l’avenir, au moment où elle dispose de tous les atouts et de toutes les intelligences pour construire durablement sa prospérité.