Téléchargez le rapport d’activité fédéral

Vous trouverez sur ce lien le rapport d’activité fédéral 2015-2018 sur lequel les militants seront appelés à voter ce jeudi 15 mars 2018

Initiative militante pour la Refondation du Parti socialiste

Deux ateliers regroupant plus d’une centaine de militants et de sympathisants se sont déroulés le samedi 16 décembre 2017, dans le 13ème arrondissement de Marseille, en présence de Rachid TEMAL, coordinateur du Parti socialiste et de Loïc GACHON, coordinateur de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône.

L’atelier n°1 avait pour thématique : « I have a dream », que doit changer le Parti ?

L’atelier n°2 présentant comme sujet de débat : « être militant, c’est quoi aujourd’hui ? »

Plusieurs pistes de réflexion ont été avancées, autour de deux logiques dominantes : moderniser nos statuts et changer notre rapport à la société.

Nous pouvons retenir de ces échanges trois axes majeurs : la participation et la reconnaissance du travail militant, le respect de nos convictions et la clarification de notre projet politique et enfin l’expression et l’affirmation d’un collectif socialiste.

 

1) La participation et la reconnaissance du travail militant

 

  • Se montrer plus à l’écoute d’abord des militants, puis des sympathisants ainsi que de l’ensemble de nos concitoyens et proposer une structure d’accueil pour les nouveaux adhérents ;
  • Faire davantage travailler les fédérations et donner un rôle d’arbitre au Conseil national, afin de permettre aux fédérations d’être force de proposition et l’intermédiaire entre le débat d’idées au sein des sections et le Conseil national ;
  • Réinsuffler le débat d’idées au sein des sections et des intersections et tenir compte des propositions formulées pour mobiliser davantage les militants ;
  • Entreprendre une réflexion sur la mise en place d’une représentation par tirage au sort pour responsabiliser les militants et permettre l’expression de chacun d’entre eux ;
  • Agir sur le terrain par l’intermédiaire de tractages, de rencontres avec la population pour diffuser nos propositions et agir par le biais d’actes concrets afin de se sentir plus utile à la société.

 

2) Le respect de nos convictions et la clarification de notre projet politique

 

  • Mettre en avant et réaffirmer nos convictions en matière sociale, économique, environnementale et culturelle ;
  • Permettre que soit débattu après le congrès des propositions fortes pour la société de demain, telle que la place du travail, avec notamment le revenu universel ;
  • Capter les esprits en défendant des idées claires jusqu’au bout et tenir nos engagements pour regagner la confiance des électeurs ;
  • Mener des études permettant de répondre à tous les sujets et consulter davantage la population pour connaître leurs réelles préoccupations ;
  • S’enrichir des propositions portées par des chercheurs, universitaires et intellectuels et faire davantage d’éducation populaire, notamment par l’organisation de  conventions collectives ;
  • Être présent dans les syndicats, associations et mouvements. Renouer un dialogue plus étroit avec les syndicats, les associations et les collectifs œuvrant positivement dans la société.

 

3) L’expression et l’affirmation d’un collectif socialiste

 

  • Travailler à une meilleure communication mettant en avant des sujets positifs et encourager l’expression collective au travers de supports numériques ;
  • Avoir une meilleure écoute entre nous et davantage d’espaces de convivialité ;
  • Débattre en interne avant de prendre une position publique et  adopter une discipline collective afin de limiter les conflits ;
  • Travailler à une meilleure communication mettant en avant des sujets positifs ;
  • Créer une Charte de la bonne conduite pour les adhérents et les élus ;
  • Privilégier les idées plutôt que les personnes et retrouver une unité, jouer collectif, pour retrouver de la crédibilité vis-à-vis des citoyens ;
  • Imposer et faire respecter des règles strictes concernant les candidatures des socialistes (non-cumul dans le temps, limitation des mandats même non exécutifs).

 

Ces ateliers ont été une belle occasion de laisser la parole aux militants, relayée directement au niveau national à travers la présence de Rachid TEMAL.

Le succès de ce cadre de travail, favorisant l’expression collective, nous invite à renouveler cette démarche, qui s’inscrit dans la dynamique fédérale impulsée par Loïc GACHON.

Convention fédérale du 05 décembre 2014

Mercredi 3 décembre, ce sont plus de 2100 militants socialistes des Bouches-du-Rhône qui se sont déplacés pour adopter la « Charte des socialistes pour le progrès humain ».

Près de 1500 camarades du département et plus de 600 de Marseille ont voté à 83,30%  « pour » à la Charte. Cette mobilisation a permis de désigner 125 délégués. 98 étaient présents à Vitrolles pour participer à la Convention fédérale d’aujourd’hui lors de laquelle a été débattu, amendé et adopté à l’unanimité le « projet des socialistes pour le département des Bouches-du-Rhône ».

 

Jean-David CIOT, Premier secrétaire fédéral a ainsi clos près de 3 mois de travail de la fédération avec l’adoption de ce texte. Ce sont près d’un millier de camarades qui ont participé et élaboré les 123 contributions qui ont été rassemblées pour composer le « projet des socialistes pour le département des Bouches-du-Rhône ».

Pour porter ce projet devant les habitants de notre département, la convention fédérale a aussi adopté la liste de ces candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015. Avec une volonté affichée de rajeunissement, de renouvellement et d’ouverture aux discussions qui doivent permettre de rassembler l’ensemble de la Gauche, la Convention fédérale a investi les candidats suivants :

 

Pour le département

Canton 1 – Aix-en-Provence 1 : Audrey GATIAN et Régis DELALANDE,

Canton 3 – Allauch : Laurent ROBERT

Canton 4 – Arles : Nora MAKLOUF et David GRZYB sous réserve de l’aboutissement des discussions avec les partenaires.

Canton 6 – Berre-l’Etang : Stéphanie ERRERA et Mario MARTINET.

Canton 8 – La Ciotat : Christine ABATTU et Sadry GUITA.

Canton 10 – Istres : Réné RAIMONDI

Canton 25 – Pélissanne : Jacky GERARD

Canton 27 – Salon-de-Provence 2 : Monique TRINQUET et Frédéric VIGOUROUX.

Canton 29 – Vitrolles : Loïc GACHON

 

Pour Marseille :

Canton 12 – Marseille 1 :Nasséra BENMARNIA et : Benoit PAYAN

Canton 13 – Marseille 2 : sous réserve de négociation avec les partenaires, Nora AKHAZZANE et Gabriel GUAZA.

Canton 14 – Marseille 3 : Josette SPORTIELLO et Henri JIBRAYEL.

Canton 15 – Marseille 4 : Rebia BENARIOUA

Canton 16 – Marseille 5 : Denis ROSSI  et Sarah SOILIHI sous réserve de l’aboutissement des discussions avec les partenaires.

Canton 17 – Marseille 6 : Zina GHRIB et Christophe MASSE

Canton 18 – Marseille 7 : Yannick OHANESSIAN et réservation partenaires, France GAMERRE de Génération Ecologie

Canton 19 – Marseille 8 : Denis BARTHELEMY et candidature féminine en discussion pour construire les conditions de la représentation de l’ensemble du territoire et du rassemblement nécessaire à la victoire

Canton 22 – Marseille 11 : Nathalie PIGAMO

Canton 23 – Marseille 12 : Annie LEVY-MOZZICONACCI

 

Ce sont ainsi 31 candidats qui sont maintenant investis qui pour certains vont pouvoir travailler à composer des binômes ouverts sur des partenariats avec d’autres forces politiques ou des personnalités publiques.

Parmi les candidats seulement 11 sont sortants ce qui représente prés de 60 % de renouvellement dont 8 d’entre ont moins de 40 ans  (soit 25%)

convention-federale-1232

Les autres cantons, non cités, sont déclarés par la Convention fédérale comme faisant l’objet de discussions avec les partenaires habituels du Parti socialiste pour favoriser le rassemblement de la Gauche et se donner les meilleures chances de continuer à faire du Conseil Général un outil de justice sociale et solidarité.

 

 

 


Jean-David Ciot, Premier secrétaire fédéral, à… par presseps13