Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône bouleversé par les attentats meurtriers de Bruxelles.

Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône bouleversé par les attentats meurtriers de Bruxelles.

 

« Je suis profondément horrifié par les attentats meurtriers que vient de subir le Peuple Belge.

Mes premières pensées vont aux blessés et aux familles des victimes. Nul mot ne pourra estomper leur douleur et, je souhaite leur apporter tout mon soutien et leur exprimer mes condoléances dans cette épreuve dramatique.

En visant des innocents, le terrorisme s’attaque à une ville symbole de la construction d’une citoyenneté européenne, ouverte, libre et solidaire.  L’Europe toute entière, ses valeurs de liberté et de tolérance, sont à nouveau visées.

Dans cette tragédie, nous devons refuser la stratégie de terreur des barbares. Je salue la mobilisation des autorités belges et françaises qui travaillent avec acharnement pour traquer les responsables de ces actes et protéger les populations civiles.

Face à l’expression la plus ignoble de l’obscurantisme et de la barbarie, je sais le peuple français solidaire de leurs amis belges pour faire bloc et démontrer une unité européenne, attachée aux valeurs de la démocratie.».

Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône horrifié devant les attentats meurtriers de Paris

image_74484172Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, est profondément horrifié par les attentats meurtriers que viennent de subir le Peuple de Paris :

« Je suis profondément horrifié par les attentats meurtriers que vient de subir le Peuple de Paris.

Mes premières pensées vont aux blessés et aux familles des victimes. Nul mot ne pourra estomper leur douleur et, je souhaite leur apporter tout mon soutien et leur exprimer mes condoléances dans cette épreuve sans précédents.

Au travers des familles, des femmes et des hommes visés hier, c’est une nouvelle fois la France, symbole de la liberté de pensée et d’expression, son model social, culturel et laïc qui est atteint. La République toute entière, ses valeurs de liberté et de tolérance, sont visées.

Dans cette tragédie, nous devons refuser la stratégie de terreur des barbares. Je salue la mobilisation de l’Etat et le courage des forces de sécurité qui travaillent avec acharnement pour traquer les responsables de ces actes et protéger nos concitoyens.

Face à l’expression la plus ignoble de l’obscurantisme et de la barbarie, le peuple français doit désormais faire bloc pour démontrer son unité et son attachement aux valeurs de notre démocratie.».