“Pour une vision globale du Déplacement Métropolitain”

Publication du premier LIVRE BLANC des élu(e)s et Maires du groupe AGIR POUR LA METROPOLE Aix-Marseille-Provence
Dans le cadre de l’élaboration du premier Plan des Déplacements Urbains Métropolitain, le groupe « Agir Pour la Métropole », rassemblant des élu(e)s Socialistes, Républicains, Radicaux, Démocrates, Progressistes et Apparentés, a publié son premier livre blanc “Pour une vision globale du Déplacement Métropolitain”, dans lequel nous proposons de construire un schéma de la mobilité métropolitaine juste et adapté aux habitants de nos 92 communes. Nous sommes convaincus que la Métropole Aix-Marseille-Provence doit se recentrer autour de ses compétences exclusivement stratégiques de déplacement, de développement économique, d’aménagement, de préservation des ressources et de l’environnement pour assurer son développement. Nous souhaitons aujourdhui recueillir votre avis pour fabriquer ensemble la mobilité durable de demain. Quelles sont les meilleures solutions pour assurer l’avenir des transports ? Notre ambition collective est de réduire les inégalités entre les habitants, garantir l’équilibre du territoire et porter le rayonnement international de la Métropole, avec lensemble des citoyens engagés, collectifs, usagers, acteurs économiques, sociaux, culturels et environnementaux.  Jean-David CIOT Président du groupe Agir Pour la Métropole – Maire du Puy-Sainte-Réparade –Député des Bouches-du-Rhône de 2012 à 2017  
Nous regrettons l’absence de cohérence globale de l’Agenda de la mobilité, voté le 15 décembre 2016 en Conseil de la Métropole. Aucune concertation citoyenne n’a eu lieu préalablement à son élaboration. Les entreprises n’ont pas été consultées. Le transport de marchandises n’est pas pris en compte. L’offre proposée n’est pas suffisamment adaptée aux personnes en situation d’exclusion et de handicap. Les moyens financiers mobilisables sont largement en-dessous des ambitions budgétaires. Il présente une faible projection vers la Méditerranée et manque d’ouverture à l’international.
La Métropole peut mieux faire pour répondre à la solidarité territoriale et sociale. Le territoire métropolitain est polymorphe, multipolaire, vaste et diversifié, entre zones urbaines, périurbaines, rurales et littorales. La métropole n’est pas maillée dans son ensemble, de manière dense et efficace. Les bassins de vie ne sont pas connectés aux bassins d’emploiLe partage de l’espace public n’est pas optimisé, alors qu’il joue un rôle majeur dans les 6,5 millions de déplacements quotidiens. La saturation des axes routiers renforce l’enclavement de nombreux territoires et isole une grande partie de la population métropolitaine. La vétusté de nos infrastructures de transports publics n’incite pas à leur utilisation. Le manque de desserte collective freine l’emploi et l’attractivité économiqueLe développement de modes de déplacement alternatifs changerait nos habitudes et ferait naître de nouvelles formes de solidarité.
 Nous posons des conditions préalables pour fabriquer une mobilité durable à l’horizon 2040. Portons une vision globale de l’aire métropolitaine, selon la réalité vécue par la population. Sortons des schémas actuels de juxtaposition des territoires afin de les lier entre eux.  Créons une offre de transport du premier jusqu’au dernier kilomètre, tout en respectant l’identité des territoires.  Répondons aux enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux en réduisant enfin la pollution de l’air et les nuisances sonores.  Anticipons les évolutions sociologiques, économiques et numériques : relions tous les territoires au réseau très haut débit.  Mobilisons l’aide financière de l’Etat et des partenaires publics et privés. Ne laissons personne sans solution de déplacementAméliorons concrètement le cadre et la qualité de vie des habitants. Réduisons les inégalités d’accès à l’emploi, les fractures territoriales et le sentiment d’injustice sociale.

Nous portons au débat 20 PROPOSITIONS pour assurer le déplacement métropolitain.  
1. Créer une autorité unique  organisatrice de la mobilité.
2. Favoriser la participation citoyenne, le pilotage et l’évaluation des politiques publiques de mobilité.
3. Lier l’aménagement du territoire à la mobilité, en connectant les zones d’habitat aux sites de transports en commun.
4. Répondre aux enjeux de santé et de développement durable en privilégiant les modes de déplacement doux et propres.
5. Assurer un maillage territorial équilibré entre bassins de vie et d’emploi.
6. Renforcer le pôle de la gare TGV de l’Arbois.
7. Faire du Grand Port Maritime de Marseille-Fos la première porte d’entrée de la Méditerranée.
8. Accélérer le développement et l’attractivité de l’Aéroport Marseille-Provence.
9. Lancer le débat autour du devenir de la gare Marseille Saint-Charles.
10. Développer l’offre et la desserte des lignes TER.
11. Définir et appliquer des critères communs de solidarité territoriale.
12. Repenser les déplacements urbains pour garantir une plus grande proximité et efficacité.
13. Développer le service et les zones de covoiturage et d’autopartage. 14. Lancer une concertation citoyenne pour choisir le lieu d’implantation et le périmètre de desserte d’un téléphérique urbain à Marseille.
15. Développer les lignes routières interurbaines en site propre.
16. Rééquilibrer la desserte autoroutière et anticiper la L3.
17. Multiplier les pôles d’échanges multimodaux et les parcs relais.
18. Mettre en place un service métropolitain de « Transport à la Demande ».
19. Renforcer l’accès aux services publics de santé et de loisirs.
20. Répondre aux enjeux technologiques en fabriquant une mobilité digitale.    

GROUPE AGIR POUR LA METROPOLE Pavillon de la Métropole –
58 Boulevard Charles Livon –
13007 Marseille
https://www.agirpourlametropole.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *