Pour une stratégie territoriale durable de lutte contre l’habitat indigne et dégradé : Groupe métropolitain “Agir pour la Métropole AMP”

Communiqué du Groupe métropolitain “Agir pour la Métropole AMP”, rassemblant des élu(e)s socialistes, républicains, radicaux, démocrates, progressistes et apparentés, de Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, présidé par Jean-David CIOT.

Objet : Pour une stratégie territoriale durable de lutte contre l’habitat indigne et dégradé, menée en concertation avec les citoyens et rééquilibrant l’offre de logement social en centre-ville

Marseille, le 12 décembre 2018

Le prochain Conseil de la Métropole Aix-Marseille-Provence, qui se tiendra jeudi 13 décembre 2018, doit nous permettre d’apporter des réponses concrètes et durables face à la crise du logement insalubre et dégradé que traverse actuellement notre territoire, tout particulièrement dans le centre-ville de Marseille.

La priorité est aujourd’hui de répondre à l’urgence à la fois humanitaire et sociale, en accompagnant les 1543 personnes évacuées depuis le 5 novembre, à travers la mise en place de mesures financières individuelles exceptionnelles.

Nous souhaitons qu’une véritable politique de l’habitat soit menée à l’échelle métropolitaine, avec l’élaboration du premier PLH métropolitain en 2019, ciblant la lutte contre le mal-logement comme la principale urgence pour l’avenir du territoire et de sa population.

Nous avons proposé des amendements aux délibérations 390 et 391 présentées par la présidente de la Métropole, que nous défendrons à l’occasion du prochain Conseil métropolitain :

  • « La nouvelle offre de logement social devra bénéficier en priorité aux ménages ayant fait l’objet d’une expropriation, dans le cadre de l’engagement d’une procédure d’éradication de l’habitat insalubre.

Elle doit s’accompagner par la mise en place d’un véritable plan de rééquilibrage de l’offre du logement social en centre-ville, afin de garantir dans la durée le maintien des familles modestes. »

  • « Afin de protéger les propriétaires insolvables occupant leur logement, qui se verraient expropriés dès lors qu’ils ne seraient pas en mesure d’apporter les fonds nécessaires à la réalisation des travaux, la métropole pourra se porter garante selon des conditions strictement définies prenant en compte la valeur du bien. »
  • « Le Comité de pilotage devra se réunir à Marseille et associer les représentants des citoyens, collectifs et associations mobilisés sur le terrain, au plus près des réalités quotidiennes vécues par les habitants des copropriétés dégradées. »

Nous regrettons l’absence de dispositif d’aides aux commerçants sinistrés, pour lesquels nous demandons la mise en place d’un fonds de soutien exceptionnel.

Nous sommes convaincus que l’aire métropolitaine ne pourra réussir à se fabriquer sans porter une vision métropolitaine juste et équilibrée de l’habitat, du logement et de la politique de la ville.

Nous restons mobilisés et à l’écoute des habitants partageant la même volonté de développement et protection des solidarités territoriales, humaines et sociales.

Jean-David CIOT

Président du groupe métropolitain SRDA

Agir Pour la Métropole AMP

https://www.agirpourlametropole.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *