Collectif “Citoyens en Bande Organisée”

Aux Premières secrétaires fédérales,
Aux Premiers secrétaires fédéraux,
Aux fédérations,

Cher.e.s Camarades,

La fraude fiscale érode chaque jour la souveraineté des Etats, entrave leur capacité à agir pour le bien commun et au final fragilise la démocratie.

Alors que des efforts, et même des sacrifices, sont exigés de nos concitoyens, il n’est pas acceptable que les plus riches et les multinationales se soustraient à leurs devoirs de contribuables.

Dans un récent sondage paru dernièrement dans Ouest-France,  41% des Français indiquent être tentés par un pouvoir politique autoritaire car ils considèrent que la finance et les multinationales gouvernent le monde. C’est une alerte pour tous tous les démocrates. Notre réponse doit être collective.

C’est pourquoi, dans la continuité des positions défendues par les députés et les sénateurs socialistes à l’occasion des débats sur la loi de lutte contre la fraude fiscale, et particulièrement sur le verrou de Bercy, nous souhaitons porter à votre connaissance l’initiative du collectif “Citoyens en Bande Organisée” (www.ccbo-france.fr) lancée dans les Landes et désormais ouverte à toutes et tous.

Ce collectif de 250 citoyens a déposé plainte contre X devant le Parquet National Financier dans le cadre du nouveau scandale de fraude fiscale dévoilé par le journal Le Monde il y a deux semaines. Cette fraudes aux dividendes des actionnaires a coûté plus de 55 milliards d’euros aux budgets de plusieurs États Européens, dont plus de 3 milliards par an aux contribuables français.

Il s’agit en saisissant la Justice d’établir la réalité des faits, leur ampleur et d’en déterminer les responsabilités. Vous pouvez prendre connaissance de cette initiative, la rejoindre ou la relayer.

Rendez-vous sur :
www.ccbo-france.fr

Olivier FAURE
Premier secrétaire du Parti socialiste

Boris VALLAUD
Député des Landes, Secrétaire national à l’Europe, porte-parole du Parti socialiste

Christine PIRES-BEAUNE
Députée du Puy-de-Dôme, et Secrétaire nationale à la Politique économique, services publics et justice fiscale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *