Marie-Arlette Carlotti : [#avecSLF] Lettre de Stéphane LE FOLL aux militants

CHER.E.S CAMARADES,

Le vote sur l’orientation de notre parti aura lieu jeudi 15 mars. Ce congrès est crucial pour l’avenir de notre formation politique.

Je l’ai dit tout au long de nos débats, il s’agit à la fois de se renouveler mais aussi d’exister politiquement au niveau national pour se consolider au niveau local. Pour cela il faut être clair sur notre message et notre projet politique, c’est la condition pour être unis et rassemblés. Nous sommes dans une opposition résolue et intelligente.

Face aux mesures injustes du Gouvernement, nous devons faire entendre une voix forte. La suppression de l’ISF profite aux plus riches quand la hausse de la CSG fait baisser le pouvoir d’achat des retraités. La circulaire Collomb sur l’asile et l’immigration est une faute morale et politique. Notre voix doit porter dans le débat politique actuel.

C’est pourquoi, nous devons absolument nous tourner à nouveau vers les français et ne pas sans cesse refaire le débat sur le quinquennat sauf à vouloir s’enfermer sur nous-même ce qui nous condamnera à l’impuissance, à rester inaudibles et divisés.

La fierté d’être socialistes nous devons la porter haut et fort car c’est notre histoire, notre passé commun et notre avenir. Ensemble, nous sommes socialistes et cette identité est notre force pour préparer l’avenir.

C’est la mission que je me suis fixée pour les deux ans qui viennent en lançant de grands chantiers de réflexion collective :

Au lendemain du congrès, je propose d’organiser «les assises des socialistes pour réformer et décentraliser notre fonctionnement» avec un vote des militants fin septembre 2018.

 

Nous lancerons dès le mois de mai un vaste « forum sur la question de notre futur modèle économique, écologique et social » qui durera deux ans.

 

Il faut revenir aux grands débats sur le fond, ne pas se perdre tout de suite dans les débats de programme mais se préparer sur les lignes de forces d’un projet nouveau et porteur de progrès. Ce débat nous permettra de comprendre les mutations actuelles, écologiques, numériques, culturelles en court et offrira des perspectives nouvelles à notre  pays dans l’Europe. Entre la fin de l’année 2018 et le début 2019, il faudra préparer l’échéance européenne.

Je propose d’organiser « une convention » début 2019 afin de constituer notre liste et notre programme pour être prêts à affronter un scrutin difficile, étape essentielle sur la voie de notre redressement.

 

Il nous reviendra ensuite après les élections européennes, de préparer les élections locales avec nos élus et les militants par des conventions décentralisées pour ajuster nos programmes au plus près des territoires.

Mes cher.e.s camarades, voilà ce que je vous propose pour les deux ans qui viennent, deux ans qui seront déterminants pour notre avenir collectif et qui doivent nous permettre de relever la tête, de retrouver notre fierté et notre place dans ce paysage politique bouleversé de l’après 2017.

Mes cher.e.s camarades j’ai confiance dans notre capacité collective à nous rassembler, à travailler ensemble. Je m’y engage et j’en serai le garant et l’animateur.

Cher e s camarades, le 15 mars nous avons rendez-vous avec notre avenir. Venez voter car la seule légitimité qui compte et que je sollicite c’est la vôtre.

Je vous adresse toutes mes amitiés socialistes.

Stéphane Le Foll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *