Mes camarades

Camarade,

Mercredi 28 Février 2018, à Marseille, après que le bureau fédéral des adhésions se soit réuni, s’est tenue une troisième réunion de préparation de notre congrès, qui faisait suite à celles de Berre et Vitrolles. Différents commentaires suspicieux sur le corps électoral (validé lors du congrès 2015 et donc actualisé pour celui de 2018), ont été émis. En ma qualité de mandataire d’Emmanuel Maurel, j’ai naturellement demandé, voire exigé, que l’ensemble des sections du département soient contrôlées.

Je vous informe qu’à l’issue de cette réunion, j’ai sollicité le bureau national et que je le saisirai encore officiellement lors du bureau qui se tiendra ce Mardi 6 Mars 2018 à Paris, pour qu'une délégation nationale vienne dès cette semaine contrôler notre fédération.

Il faut dès maintenant en finir avec cette campagne de presse nauséabonde qui nous tire collectivement vers le bas et met en doute la sincérité de l’engagement des militants. D’ailleurs, notre représentante au comité national d’organisation a elle aussi proposé, lors de la dernière réunion de cette instance, un contrôle de l’ensemble des sections des Bouches du Rhône. Cette proposition a pourtant été refusée par les représentants d’Olivier Faure et de Luc Carvounas! 

Vous connaissez ma pugnacité durant toutes ces années, à défendre une motion restée jusqu’ici minoritaire dans notre département. J’utiliserai encore mon mandat de représentante d’Emmanuel Maurel pour faire appliquer notre règlement sans arrière pensée, tactique ni querelle d'ego.

Dans l’intérêt de notre parti, de nos idées, et sans relâche avec Emmanuel Maurel, construisons l’union au sein même de notre parti par les idées plutôt que l’invective, par la constance plutôt que les arrangements, et dans le respect des militants plutôt que par le soupçon généralisé. C’est la condition sine qua non afin qu’au lendemain de notre congrès, l’ensemble des socialistes soit prêt à reconstruire le camp du progrès social et un parti fier d’être à gauche. 
– contre la mondialisation néolibérale et l'économie basée sur la rente et la spéculation 
– pour le partage du travail et des richesses
– pour une Europe qui protège les gens avant l'argent
– pour une laïcité fraternelle
– pour des services publics forts, garants de l'égalité et de la solidarité
 – pour construire la sociale écologie
– pour une démocratie plus proche des citoyens
– pour une union de toutes les composantes de la Gauche dans leur expression politique, associative, syndicale.

Camarade,
Ne nous laissons pas voler ce congrès. Il s’agit d’une période de clarification politique, de reconstruction. Il est enfin revenu le moment du débat politique, pas celui des règlements de comptes individuels et surtout pas celui de l’étouffement.
C’est le congrès de la dernière chance, alors, vous pouvez compter sur moi pour qu’ensemble nous fassions revivre l’espoir.

Amitiés Socialistes.

Nora Mebarek,
Mandataire départementale d’Emmanuel Maurel dans les Bouches du Rhône.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *