Objet : Attentat de Marseille du 1er octobre : tristesse, colère et détermination

La Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône condamne avec la plus grande fermeté l’attaque au couteau qui s’est déroulée dimanche à la Gare Saint-Charles, au cœur de Marseille.

« Les vies de ces deux jeunes filles ont été volées pour des raisons haineuses incompréhensibles, nos pensées vont aux familles, aux proches des victimes avec lesquels nous partageons leurs douleurs, ainsi qu’à celles et ceux qui ont assisté à cette barbarie et qui vont en conserver longtemps un traumatisme.

Maintenant, nous devons collectivement, éviter de sombrer dans la facilité des amalgames qui pourraient entrainer des reflexes perfides de replis sur soi et de rejet de l’autre. La xénophobie ne sera pas la bonne réponse à ces actes inqualifiables. Nous ne devons pas être gagnés par la peur. Et Marseille d’autant sera plus forte qu’elle est un symbole de notre partage de culture et de notre ouverture sur le monde. Dans cette ville, à Marseille on sait combien son voisin porte à nos richesses personnelles. Ensemble, nous nous défendrons mieux.

Par ailleurs, nous pouvons que nous satisfaire qu’en matière de sécurité les dispositifs, misent en œuvre par le précédent gouvernement et préservés, ont permis d’éviter pire encore, il nous faut aussi soutenir l’action des forces de l’ordre qui malgré une tension permanente conservent courage et zèle pour assurer le mieux possible notre sureté. En ces moments là, on peut apprécier leurs efforts.

Aussi, tous les camarades des Bouches-du-Rhône s’associent pour apporter aux familles toutes leurs condoléances»

Jean-David CIOT, Premier secrétaire de la Fédération socialiste des Bouches-du-Rhône

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *